Nos aventures à travers les Balkans continuent !

 

SK 1

Après une nuit passée à GiroKaster dans un hotel du centre ville, nous repartons le lendemain en fin de journée pour nous avancer de quelques kilomètres avant l’ascension du prochain col. C’est sous la pluie que nous cherchons un lieu au sec … nous frappons aux portes et on nous propose une grange pleine de foin bien sec et confortable pour passer la nuit. Il y a des moments où les choses ne pourraient pas être mieux !

DCIM100GOPRO

Nous reprenons la route sous la grisaille, les sommets (que l’on suppose impressionnants) sont cachés dans les nuages.

SK 2

Nous suivons une rivière, la route est agréable, un léger dénivelé nous amène au pied du col : 600 mètres à grimper avant d’arriver à Leskovik où nous passons la nuit.

SK 4

Leskovik ne restera pas dans nos mémoires comme une ville accueillante …  Nous y arrivons en milieu d’après midi, après 2 parties de billard pour se détendre, nous entreprenons de chercher un endroit pour dormir. Nous tapons à quelques portes, interpellons des passants mais rien y fait, les gens n’ont rien à nous proposer. Un homme finit par nous dire qu’on peut se mettre n’importe où, personne ne dira rien, même sur le bout de gazon au milieu d’une intersection :  » vous n’êtes pas en Europe ici tout le monde fait ce qu’il veut ». Nous sortons de la ville et trouvons un petit coin de verdure qui surplombe la ville.

SK 5

La cuisine dans la nuit avec les lumières de la ville en trame de fond.

DCIM100GOPRO

Nous repartons le lendemain matin pour terminer l’ascension du col … et nous le franchissons « sans faire exprès » ! Nous nous attendions à des pentes à 10% sur les 12 km qui nous séparaient du col. C’est plutôt des grand lacets qui nous ont amenés tout tranquillement vers le sommet, une bonne surprise !  Nous continuons la route vers Korce dans un décor montagnard.

DCIM100GOPRO

Pause déjeuner : une pizza chacun et le dessert obligatoire pour repartir dans de bonnes dispositions. Etienne a du traverser la ville pour trouver des pâtisseries dignes de ce nom. Avant ….

DCIM100GOPRO

… après, ça va beaucoup mieux !

SK 6

Sur la route pour Korce. Un dernier col et la route nous fait glisser jusqu’à la ville.


DCIM100GOPRO

La grande église orthodoxe en plein centre de Korce. Nous passons la soiré en ville pour profiter d’une connexion internet et pour visiter les alentours. Yoann en profite pour aller chez le barbier/coiffeur : il n’est pas facile d’expliquer au bonhomme qu’il peut laisser libre cours à son imagination … un autre client parle anglais, Yoann ressort avec une coupe typique du coin ! S’en suit un repas décevant dans un fast food  rattrapé heureusement par la crêperie où nous prenons un dessert. Des belles grosses crêpes au chocolat (2 chacun bien entendu). Les serveurs en apprenant que nous avons un breton parmi nous, proposent d’ouvrir une autre crêperie dans la ville ! Nous plantons la tente un peu plus loin dans la nuit, sans trop savoir ce qui se passe autour de nous.

DCIM100GOPRO

Nous prenons la route de la frontière avec la Macédoine le lendemain matin. Nous faisons escale à Pogradec pour le repas du midi qui ce jour là a commencé vers 10h30. Que voulez vous, nous avons bien pédalé et il parait qu’ils cuisinent de très bonnes truites. On nous a conseillé plusieurs fois d’y goûter. Nous entrant dans un restaurant et commandons 3 truites en plus d’une assiette de tripes qui avaient l’air très bonnes au vu des assiettes de nos voisins de table. La censure agrovélocitienne ne peut montrer les images au risque de réveiller  les trop gros appétits qui sommeillent en vous. Faites nous confiance, on s’est régalé ! Ah oui, la photo du dessus : en arrivant dans la ville, nous remarquons une armée de femmes qui s’activent pour nettoyer la place et les espaces verts du centre ville sous le regard de 3 monsieurs en costume. Les touristes arrivent bientôt, tout doit être prêt pour leur arrivée.

 

DCIM100GOPRO

Nous passons la frontière Macédonienne sans encombre et nous nous dirigeons vers Ohrid, une jolie petite ville au bord du lac. Le contraste avec l’Albanie est saisissant, les routes redeviennent goudronnés, les chiens ne se ruent plus sur nous, personne ne fait pâturer sa vache en bord de route et les maisons sont terminées et crépies.

SK 12

Une petite place dans le centre d’Ohrid, une ville connue pour attirer de nombreux touristes à la belle saison.

 

SK 13

Nous trouvons un espace d’herbe pour planter la tente à a sortie de la ville. L’agriculteur nous fait signe de faire simplement attention aux cerisiers qu’il vient de planter. Nous apprenons plus tard que la Macédoine est autosuffisante en fruits et légumes, cela ne nous étonne pas vraiment au vu du nombre de fruitiers que nous croisons sur la route !

DCIM100GOPRO

Le lendemain midi nous nous arrêtons à Resen pour manger un morceau. Manque de chance, c’est un dimanche, les rues sont plus ou moins déserte et nous ne trouvons pas de marché pour acheter de quoi manger. Nous demandons à un restaurant de nous indiquer un magasin pour trouver de la nourriture. Le serveur nous fait signe de nous asseoir, n’étant pas des garçons contrariants, nous nous exécutons sans un mot.  Quelques minutes plus tard le bonhomme nous ramène une assiette de charcuterie et de fromage avec une salade et des baklavas le tout accompagné d’un « no money » ! Nous sommes sur le cul et le remercions de grands sourires et de poignées de mains. Après ce repas inespéré nous repartons dans la direction de Bitola.

SK 19

A Bitola nous sommes accueillis par Igor et sa famille. Igor est en train de construire une installation aquaponique chez lui. Intéressé par le sujet, nous lui posons une multitude de questions sur son projet (article en cour de rédaction !) mais aussi sur son pays.

SK 16

Il utilise comme substrat de culture des petits galets, un peu moins efficace que les billes d’argile mais 10 fois moins cher.

SK 17

Nous lui proposons de nous accompagner découvrir la ville. Son petit garçon de 5 ans, Stephan, nous accompagne.

SK 18

La place principale de la ville avec une fontaine entourée de statues des fameuses phalanges Macédoniennes et de son inventeur le roi Philippe (père d’Alexandre le Grand !). Nous prenons une bière sur une terrasse avant de retourner à la maison. On nous propose une chambre pour nous loger et nous sommes invités à partager le dîner : au menu salade macédonienne (tomate concombre et oignon saupoudré de fromage rappé typique) accompagné de toast au poivrons, le tout accompagné de Rakia !

SK 20

Nous reprenons la route le lendemain matin direction Skopje !

SK 21

Nous faisons la rencontre d’un agriculteur et sa famille qui s’activent pour planter des salades. L’homme est au volant et les 3 femmes disposent les plants de salade au niveau d’une roue qui les mets en terre.

SK 22

Quelques salades manquent dans le rang (ce qui correspond au temps pour les planteuses de prendre une nouvelle botte de plants), il faut alors les planter à main. Simon s’y attelle avec joie !

SK 23

 

 

Chacun a eu droit à son tour de tracteur, il suffit de rester bien droit !

SK 25

Pause déjeuné à la ville de Prilep. Nous sommes agréablement surpris par la vie qui se dégage de son centre : une grande place avec des ruelles alentours qui fourmillent de gens. Sur la place la Croix rouge est en train d’organiser une récolte de vivres à envoyer aux sinistrés des inondations en Serbie et Bosnie.

SK 24

De plus nous tombons sur de petites parcelles potagères à l’entrée de la ville. Nous apprendrons  plus tard que les résidents de cette ville ont conservé de nombreux espaces de culture ce qui ne semble pas être le cas d’autres villes en Macédoine. Cette particularité a d’ailleurs fait l’objet d’une publication par une chercheuse que nous rencontrerons à Skopje.

SK 27

Nous trouvons notre petit coin de paradis quotidien à coté d’une rivière. Nous buvons notre bière (quotidienne ?) en profitant des derniers rayons de soleils. Les moustiques ne tardent pas à venir nous taquiner … l’anti-moustique ne fait pas grand effet !

DCIM100GOPRO

Dernière journée de vélo avant d’arriver à Skopje la capitale de la Macédoine. Le soleil est au rendez vous !


SK 29

 

Une belle photo prise à l’occasion d’une pause pipi !

SK 28

 

 

Nous sommes étonnés de voir la diversité de la flore qui explose en bord de route et dans les champs. Nous voyons souvent les champs de céréales parsemés de fleurs, notamment des coquelicots. Certains dirons qu’il manque un passage d’herbicide !
 

DCIM100GOPRO

Arrivé à Skopje, nous cherchons le petit resto qui nous fera oublier les derniers durs km de la journée. Nous en profitons pour Skyper notre camarade Claire qui est à l’autre bout de la planète au Laos.
BB1 Bazar Skopje

 

Une promenade dans le « Old Bazar » de Skopje qui se divise en plusieurs dédales d’étales où l’on peut tout trouver !

BB2 Bras de fer

On trouve même un petit bar à thé dont un des client provoque Etienne en duel… L’issue du match ? Peu importe (et vive la Macédoine) !

DCIM100GOPRO

Le lendemain, nous rejoignons Maxime, un français en service civique européen dont la mission actuelle est l’animation d’un centre pour enfant roms du quartier de Sutka (plus grande communauté Rom d’Europe). Il nous présente le jardin pédagogique communautaire qu’il sont en train de bâtir avec les enfants, les locaux et d’autres volontaires internationaux.

BB4 Alexandre

 

Skopje by night. Grandeur à l’état pur ou mégalomanie exacerbée ? Pour une somme astronomique, le gouvernement est depuis quelques années en train de re-créer un identité à sa capitale en faisant émerger d’innombrables statues plus hautes les unes que les autres ainsi que des fontaines, des ponts et des bateaux/galère-restaurant. On comprend pourquoi Skopje est désormais connue comme la ville la plus kitch des balkans… Ici c’est Alexandre le Grand sur son cheval : connu pour avoir créé un empire très hétéroclite, c’est en fait de lui, héros macédonien, que découle le nom de macédoine pour décrire une salade de fruit ou de légume très variée.

BB3 Saturne
Le second soir à Skopje, nous avons rendez vous avec un avec un jeune femme pour discuter de son projet d’architecture autour de la création d’éco-quartiers. Sur la place ALxandre le Grand, un homme propose d’observer Saturne et ses lunes pour quelques denars. Ce soir là, nous nous promenons avec Gaïa, la chienne de Zulio qui est l’homme qui nous accueille gracieusement chez lui.

 

BB6 Ciel

Départ de Skopje le 23 mai. Il fait chaud et l’orage commence à gronder sur la capitale que nous laissons derrière nous. Les derniers rayons de soleil nous dévoilent les nuages dans toute leur splendeur.

BB7 Stop

On s’arrête et plantons la tente dans un champs de vigne en friche. On attache les vélos, on s’étire et on monte la tente !

BB8 Paysage

Toujours en Macédoine, nous filons vers l’Est : objectif Bulgarie ! On retrouve un parcellaire laniéré de cultures céréalières et un joli bocage.

BB9 MILPA

Une des parcelles en bord de route est remarquable : un champs de MILPA est planté. Technique provenant d’ethnie amérindienne,  c’est un association de 3 plantes à savoir le maïs, le haricot et la courge. Leur culture conjointe présente plusieurs avantages qui profitent à la culture de chacune d’elles.

DCIM100GOPRO

Nous arrivons à Kriva Palanka pour la pause midi. Quelques maisons en torchis témoignent d’un savoir faire traditionnel intéressant et d’une esthétique contrastant avec les commerce moderne alentours…

BB11 Parcelles

Voici de jolies micro-parcelles comme on en avait vu aux alentours de Prilep aussi en Macédoine. Tout les moyens sont bons pour avoir des parcelles les moins pentues possibles.

Quelques kilomètres plus tard, nous franchissons un col qui délimite la frontière entre Macédoine et Bulgarie. Un grande descente nous attend et nous dormons à Kyustendil. Le lendemain nous faisons route vers Sofia, sous le soleil.

DCIM100GOPRO

Arrivée (déjà?) à Sofia ! Ici ce sont d’insolite petites boutiques au raz du sol depuis lesquelles les vendeurs sortent la tête pour commercer. Les clients doivent donc s’accroupir comme ce monsieur en gris.

BB13 Etudiants

A peine arrivés, nous sommes attirés par une ribambelle d’étudiants habillés de manière très classe ! Ils se dirigent tous devant un grand hôtel, beaucoup se font déposer devant par de grosses voitures avec chauffeur. Nous apprenons que c’est la fête de la fin du cursus scolaire qui correspond pour nous au baccalauréat. Des petits groupes de musiciens accompagnent les étudiants qui se font prendre en photo sur toutes les coutures par les familles et amis. C’est une fête qui semble avoir de l’importance et les familles n’hésitent pas à dépenser la somme nécessaire pour acheter la robe ou le costume d’un soir.

 

BB14 Maison

Visite d’une église orthodoxe en pleine rénovation.

BB14 Police

Nous remarquons de nombreuses petites cahutes perchées à certaines intersections. Il se trouve que ce sont des policiers qui font la circulation en direct en contrôlant les feux tricolores … étonnant !
BB15 Rencontre françaises

L’été arrive et il est temps pour les cyclo randonneurs de sortir leurs vélos (sauf peut être pour les plus courageux qui sont déjà partis en janvier ?!). Nous rencontrons Aude et Marion un couple de françaises partis sur les routes de l’Europe depuis septembre dans le but de rencontrer des musiciens et de partager leur musique. Nous sommes impressionnés par leur matériel : elles ont retapé de vieux vélos de course et ont imaginé elles-même leurs sacoches avec des bidons et bâches plastiques … chapeau bas ! Nous passons la soirée ensemble à discuter de nos expériences respectives. Nous les remotivons pour qu’elles continuent leur route vers la Croatie et la Slovénie.
BB16 Rencontre Kristina

A Sofia nous sommes hébergés par Milhail, un contact trouvé sur le réseau WarmShower. Un homme d’une grande timidité qui nous étonne sur de nombreux points trop long à détailler ici… Pour la dernière nuit à Sofia nous sommes accueillis par Kristina qui habite en plein coeur de la ville. Elle est en train de monter un projet appelé « Next door fair »  et est très engagée dans la création de jardins urbains. Elle nous parle de ses projets et nous invite à manger avec elle et son fils.

 

BB17 Rencontre jeunes pologne

Durant notre séjour à Sofia nous rencontrons un groupe de lycéens Polonais accompagné de deux professeurs. Ils participent à un programme Européen d’échange sur le sujet des phénomènes de crise ( économiques, sociales …) à travers 5 pays : la Bulgarie, la Pologne, L’Italie, la France, l’Allemagne. Nous les rencontrons par hasard dans un jardin en cours de réalisation et en profitons pour leur parler de notre projet et de ce que nous avons vu a propos de l’utilité des jardins et potagers en réponse à la crise économique.
BB18 Couché de soleil

Couché de soleil sur un immeuble en pleine construction. Dernière soirée à Sofia.

BB19 SOFIA

Nous repartons de la capitale en direction de la Roumanie. Une dernière photo de Sofia que l’on aperçoit au pied des montagnes.

DCIM100GOPRO

Le panneau Istanbul nous rappelle que nous sommes loin de chez nous mais bien sur le chemin du retour.

BB21 Parcelle 2

Nous nous engageons sur une route de canyon pour traverser les montagnes qui nous séparent du Danube et de la frontière roumaine. Des belles terrasses en culture se mêlent à de petites falaises au bord de l’eau.

BB22 Famille française

C’est après notre pause déjeuner que nos faisons la rencontre d’une famille française sur la route depuis mars. Un couple, Vanessa et Oliviers, accompagnés de leurs bambins Titouan 8 ans et Siloé 4 ans sont également sur le chemin du retour après avoir voyagé jusqu’en Turquie. Nous sommes également impressionnés par leur équipement : un vélo avec une carriole à l’arrière pour la petite et un vélo Pino (une sorte de tandem avec une position couchée pour l’une des deux personnes).

 

Voici la belle équipée sur la route avant le bivouac au bord de la rivière. Nous partageons un repas ensemble … entrecoupé de grosses averses ! Nous nous quittons le lendemain matin : direction la frontière !

 

BB23 Yo

Une matinée passée sous des averses sévères ! Yoann tente de conjurer le sort en enlevant sa veste …

BB24 Open field

Décors de grands champs de céréales à perte de vue, bien loin de du petit parcellaires morcelés que nous avons pu voir précédemment.

BB25 Frontière

Nous arrivons au poste de frontière sur le bord du Danube. Nous attendons le bac une grosse heure avant de s’embarquer pour la traversée. Le chef de bord nous fait comprendre que le quai de l’autre coté est inondé et que nous allons nous tremper les pieds … Il nous propose de monter sur un camion transporteur de voiture, et nous passons de l’autre coté au sec !

BB26 Danube

Couché de soleil sur le Danube.

BB27 Simon et Yo

Les 8000 kilomètres sont atteints,  l’occasion une nouvelle fois de se rappeler des kilomètres passés et d’imaginer ceux qui nous attendent…

 

2 thoughts on “7000 – 8000 km

  1. Clari dit :

    Ohh trop chou je fini tout juste de lire cette nouvelle page et trop drôle de me trouver en photo sur cette page Skype. Bon quand je ne peux vous entendre, je me réjoui de lire vos aventures et m’imaginer un peut votre quotidiens. Bonus a vous, mais la censure de la photo des truites et tripes en restent tout aussi appétissante, ce n’est pas suffisante pour m’en enlever l’envie, même si j’essaye de me réjouir de ma quotidienne soupe de nouille, le Phô (Pheu), c’est mieux que les encas Chinois que je croise sur le marché, ah d’ailleurs bien drôle je viens tout juste de déguster à nouveau les Moumoux qu’Alice nous avait ramené, la texture n’a pas changé.
    Des bises et profitez, j’espère que les mollets et genoux sont en formes
    PS: La photo pause pipi m’a fait bien rire !

  2. JeanTal dit :

    Salut les mecs,
    Toujours aussi bien de voyager par procuration !
    Ici, on essaie de changer notre France. Vous serez surement dépaysés.
    J’ai hate de connaitre votre première aventure d’aquaponey haha !
    Bisous les gars, et plus particulièrement à Etienne. Profitez-en bien encore, et continuez à nous faire rêver

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »